Publié le 23 novembre 2020

Fratelli Tutti....Lecture suivie

par Luc Champagne


Fratelli tutti , une fraternité sans frontières !

Les migrants. Le blessé au bord du chemin, peut-être un migrant. Au chapitre 4, le pape en fait de nouveau une attention particulière, un engagement déterminé dit à Lampedusa, puis avec son interpellation à nos communautés pour accueillir une famille migrante.
En ce mois de novembre 2020, les drames restent aussi tragiques. Dans la même journée ce sont plus de 100 personnes qui viennent de périr en Méditerranée. Alors saurons-nous accueillir ce blessé de la vie, ce naufragé de l'espoir malgré nos incertitudes ? « Lorsque le prochain est une personne migrante, des défis complexes s’entremêlent. Certes, l’idéal serait d’éviter les migrations inutiles et pour y arriver, il faudrait créer dans les pays d’origine la possibilité effective de vivre et de grandir dans la dignité... Mais quand des progrès notables dans ce sens manquent, il faut respecter le droit de tout être humain de trouver un lieu où il puisse non seulement répondre à ses besoins fondamentaux et à ceux de sa famille, mais aussi se réaliser intégralement comme personne. » (FT129)

 

Naufrage.JPG

Une meilleure politique. Pour une fraternité sans frontières, large, universelle, le pape en appelle à… : «  Une meilleure politique, mise au service du vrai bien commun, est nécessaire pour permettre le développement d’une communauté mondiale, capable de réaliser la fraternité à partir des peuples et des nations qui vivent l’amitié sociale. » (FT154) Pour cela le pape montre les écueils, celui du langage parfois perverti  : «  La prétention d’établir le populisme comme une grille de lecture de la réalité sociale a une autre faiblesse : elle ignore la légitimité de la notion de peuple. La tentative de faire disparaître du langage cette catégorie pourrait conduire à éliminer le terme même de ‘‘démocratie’’... on a besoin du vocable “peuple”. » (FT157) Écueil aussi le chômage, car le travail permet à chacun de « contribuer au bien du peuple . » ( FT162). Écueil le manque d'accès à l'eau, à la nourriture, droits fondamentaux. Pour réguler cette « meilleure politique », pour en venir à « une charité sociale et politique » qui soumet l'économie, le pape s'inscrit dans la lignée de bien des papes qui souhaitent «  la possibilité d'une forme d’autorité mondiale régulée par le droit. » (FT172) Alors peut-être pourra-t-on parler « d'amour politique », « de charité politique ! » (FT180ss)

 

ONU.JPG

Luc Champagne

Accès au texte de l'Encyclique  Icon Accès lecture suivie (2,1 Mio)


Publié le 21 novembre 2020

 

 

DIMANCHE 22 Novembre 2020

Homélie de Michel DURAND


Solennité : Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers

« Il siégera sur son trône de gloire et séparera les hommes les uns des autres » (Mt 25, 31-46)

fra-angelico-last-judgment-1431.jpg

Evangile (Mt 25, 31-46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu...? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’ Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ‘Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’ Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?’ Il leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’ Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

Icon Lectures du jour (54,2 Kio) Icon Accès à la vidéo de Michel (459,3 Mio)    Icon Accès Commentaire augmenté (132,9 Kio)


Publié le 20 novembre  2020

Eucharistie.JPG

2) Eucharistie, la Pâque du Seigneur :

« Vous ferez cela en mémoire de moi. »


la-cene-l-de-vinci.jpg

Icon Vidéo 2) la Pâque du Seigneur : « Vous ferez cela en mémoire de moi. » (279,5 Mio)

 

Lettre de Paul aux Corinthiens 1Co11, 23-26
J’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

 

Prière eucharistique, paroles de la consécration

Au moment d'être livré et d'entrer librement dans sa passion,
(Jésus) prit le pain, il rendit grâce, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant :
« Prenez, et mangez-en tous : ceci est mon corps livré pour vous. »
De même, à la fin du repas, il prit la coupe; de nouveau il rendit grâce, et la donna à ses disciples, en disant
« Prenez, et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l'Alliance nouvelle et éternelle, qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des pèches.
Vous ferez cela, en mémoire de moi. »

 

Livre de l’Exode, chapitre 11 (extraits)

01 Dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron : ... 03 Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison... 05 Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année... 08 On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères... 11 Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur... 17 Vous observerez la fête des Pains sans levain car, en ce jour même, j’ai fait sortir vos armées du pays d’Égypte. D’âge en âge, vous observerez ce jour. C’est un décret perpétuel. 24 Vous observerez cette parole comme un décret perpétuel pour vous et vos fils. 25 Quand vous serez entrés dans le pays que le Seigneur vous donnera comme il l’a dit, vous conserverez ce rite. 26 Et quand vos fils vous demanderont : “Que signifie pour vous ce rite ?” 27 vous répondrez : “C’est le sacrifice de la Pâque en l’honneur du Seigneur :.. 51 C’est en ce jour même que le Seigneur fit sortir du pays d’Égypte les fils d’Israël rangés comme une armée.

 

JFDM-0035-img-La-paque-juive-sacrifice-de-l-agneau-pascal.jpg

 

En memoire du Seigneur (Paroles de Didier Rimaud)

                                                     REFRAIN
1 En mémoire du Seigneur          Pour un monde nouveau,
Qui nous a rompu le pain,           Pour un monde d’amour…
En mémoire du Seigneur            Et que viennent les jours
Nous serons le pain rompu.        De justice et de Paix !

 

2 En mémoire du Seigneur         3 En mémoire du Seigneur
Qui nous a donné son sang,        Qui a fait de nous son corps,
En mémoire du Seigneur             En mémoire du Seigneur
Nous serons le sang versé.         Nous serons son corps livré.

 

4 En mémoire du Seigneur
Tout le pain soit partagé !
En mémoire du Seigneur
Tous les pauvres soient comblés

Icon Vidéo 1 L'Eucharistie et la communauté paroissiale (308,7 Mio)


Publié le 14 novembre 2020

Flash_info.JPG

Message aux prêtres du Diocèse de Lyon


Le Défi de l’espérance

Les temps sont mauvais pour beaucoup.
Le premier confinement a été rude mais nous avons fait face.
Nous étions repartis avec vigueur pour relancer l’année…
Et nous voici devant un deuxième confinement qui semble se prolonger encore et encore,
Plus souple certes, mais finalement plus dérangeant.

A l’évidence nous ne réagissons pas tous de la même manière !
A l’évidence les fidèles ne réagissent pas tous de la même manière
Et nous bousculent avec des exigences contradictoires.
Certains d’entre nous essaient d’appliquer la loi. Rien que la loi.
D’autres flirtent avec les limites,
D’autres encore trichent clairement.
C’est ainsi !

Il est bon de penser que chacun agit en conscience
Pour l’amour du Christ et du prochain !
L’important est de ne pas propager la Covid
Et le plus important est de garder la charité, l’amour fraternel
Entre nous.

Les temps son mauvais. L’épreuve est là.
Et, au cœur de cette épreuve, l’appel du Seigneur à l’espérance.
Oui, osons relever le défi de l’espérance !

Michel Dubost
Administrateur apostolique du diocèse de Lyon

 


Publié le 7 juillet 2020

CAMPAGNE du DENIER :

Nous avons besoins de vous


Banniere-1200x400-Affiche-Lyon2020.gif

 

Le diocèse de Lyon a besoin de vous :

Face à une crise sanitaire sans précédent et à ses multiples conséquences, ces derniers mois ont été éprouvants pour beaucoup d’entre nous.
Nos communautés paroissiales ont également été touchées. Pendant le confinement, elles n’ont pu se rassembler normalement, même si les initiatives se sont multipliées pour garder le lien : des messes et des temps de prière en ligne, des actions auprès des plus fragiles…
Les conséquences économiques sont très importantes. Les messes célébrées en l’absence d’assemblées ont conduit à une baisse significative des quêtes. Depuis le déconfinement, de nombreuses personnes malades ou âgées se déplacent moins et on constate ainsi un nombre moins important de fidèles le dimanche, et donc moins de quêtes.
Par ailleurs, le report des baptêmes et des mariages a conduit à une diminution très importante des offrandes faites habituellement à l’occasion de ces cérémonies.
La situation financière du diocèse et de ses paroisses est donc très difficile.
C’est pourquoi, nous sollicitons votre soutien. Si vous n’avez pas encore apporté votre participation au Denier de l’Eglise en 2020, c’est le moment de le faire. Si vous avez déjà fait un don, pouvez-vous, selon vos possibilités, le compléter ?
Comme chaque famille, la grande famille de l’Eglise ne peut vivre que grâce à la solidarité de tous ses membres. Un grand merci !

En savoir plus sur le Denier ?
Toutes les informations pour mieux comprendre l’importance du Denier sont disponibles dans le tract mis à votre disposition au fond de nos églises. N’hésitez pas à prendre ce tract et à le transmettre à vos voisins ou vos proches pour les sensibiliser à cette collecte particulière.

    Tout savoir sur le denier :


Comment faire un don ?
Remettez à la paroisse le coupon ci-dessous accompagné de votre don par chèque.

Icon Souscription : (738,3 Kio)


Vous pouvez aussi donner par carte bancaire sur www.donnons-lyon.catholique.fr
Un grand merci pour votre contribution ! Chaque don, même modeste, est précieux.

Denier.JPG Denier 2.0 : Petit clin d'oeil pour nos millénium !!!!

 

Les célébrations dominicales

sont suspendues à partir du 03 novembre

et jusqu'à la fin du confinement

En un clic

Recevoir le bulletin paroissial par courriel :

Catéchisme

Info. KT