Dernière mise à jour le .

« Le fruit de l’Esprit » (Ga 5,16-25)
« Tous furent remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler » (Ac 2, 1-11)

Ces langues de feu c’est l’Amour de Dieu qui est répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous est donné » (St Paul)
J’aime beaucoup ce qu’a dit une femme, Lytta Basset, elle est suisse, protestante et théologienne :
« Chacun de nous reçoit SA part du feu ; sa part de l’Esprit Saint, sa part d’Amour.
Sa part : pas plus que les autres, mais pas moins que les autres ».
Chacun de nous a donc SA manière d’aimer et de vivre sa foi ; c’est la sienne, unique, pareille à personne d’autre. Si vous avez un peu écouté la 2ème lecture (Galates 5, 16-25) quand St Paul a parlé des fruits de l’Esprit, du feu, est-ce que vous vous êtes dit : « ça, c’est un peu ou beaucoup moi, c’est - à - dire vous … » :
Je relis :
« L’amour … la joie …la paix … la patience … la bonté … la bienveillance … la fidélité – ou la foi – la douceur … la maîtrise de soi … ».
On pourrait en rajouter d’autres, comme : la justice, le sourire, l’humour, la prière …
Chacun, sa part du feu.
Maintenant, voulez-vous penser à quelques personnes les plus proches dans votre vie et des moins proches, en vous demandant : » Quelle est LEUR part du feu ? Leur manière bien à elles d’aimer et de vivre leur foi ? »
Par exemple : la joie … la bonté … le fidélité … la patience … : ça c’est bien elle, bien lui.
Et on voit que ça les rend heureux et ils font du bien et à nous et aux autres.
La merveille de la Pentecôte ; c’est ça :
A la fois « ce foisonnement des différentes manières d’aimer et de vivre sa foi, et un lien très fort entre nous, car nous avons tous part au même feu, au même brasier : c’est Dieu et c’est notre lien sacré » Lytta Basset
• En vous regardant.
Je pense que la majorité d’entre vous est baptisée ; un certain nombre ont reçu le sacrement de Confirmation : d’autres ont reçu l’onction des malades de ces sacrements ; moi : le sacrement d’ordination de prêtre.
Pour chacun de ces sacrements, le même geste : l’imposition des mains, le don du Saint Esprit.
Alors je cède la parole à St Paul : (2 Timothée 1, 6-7) :
« Je te rappelle que tu dois réveiller en toi le don de Dieu que tu as reçu quand je t’ai (on nous a imposé) les mains. Ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de raison ».
Seigneur donne à chacun sa part d’Esprit saint, sa part de ton feu.

Pingbacks

Les pingbacks sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.