Dernière mise à jour le .

Isaïe 9,1-6 - Psaume (95 (96), 1-2a, 2b-3, 11-12a, 12b-13a, 13bc) - Evangile Luc 2, 1-20

• Les enfants :
Je peux vous poser 2 questions ?
Est-ce que vous avez fait une crèche à la maison ? ...
Et dans l’église, là, vous voyez combien de crèches ? ...
Mois, je vais vous le dire : il y a au moins 500 crèches. Oui, parce que la plus belle crèche où Jésus est né, est là, dans notre cœur…et puis : la crèche, c’est votre maison, là où vous habitez avec votre famille. Jésus habite chez vous.
Alors écoutez-moi bien, les parents aussi : avant de ranger votre crèche jusqu’à l’année prochaine, regardez-la, plusieurs fois, tout seul et en famille ; vous entendez les parents ?
Et faites comme Marie, la mère de Jésus : elle priait en silence et gardait tout dans son cœur.
Je vous promets une grande surprise : si vous regardez bien Jésus, vous verrez… que c’est Jésus qui vous regarde en disant : « Je t’aime ».

• Nous, les jeunes et les adultes :
N’ayons pas peur de nous laisser toucher par ce mystère de Noël.
N’ayons pas peur de Jésus : avec lui nous risquons une seule chose : c’est de lui ressembler, devenir plus humains et plus aimants.
« La nuit de Noël, c’est toi, quand tu décides de laisser Dieu, Jésus, entrer dans ta vie ». Pape François.

- Un mot pour vous les JEUNES :
Il y a 15 jours, funérailles de Johnny Halliday. Un peu comme le prêtre qui a parlé à la foule pour la cérémonie religieuse : cette nuit de Noël, je veux dire, à ma manière :
« Quelque soient tes doutes sur toi-même et sur ta vie, ta vie est une promesse.
Ta vie est tellement précieuse.
Tu ne seras jamais quelqu’un de banal, quelconque et ta vie aura du prix.
Si…
Tu fais confiance en tes dons, ce qu’il y a de beau, de meilleur en toi.
Si…
L’amour, l’amitié, le partage font naître en toi l’espérance, la joie de vivre…
Ta vie est une promesse, comme celle de Jésus ».

S’il vous plaît : n’oubliez jamais ce proverbe hindou : « Tout amour qui n’est pas donné est perdu ».
« Le cadeau de Noël, c’est toi quand tu vois un ami et un frère dans tous les êtres humains ». Pape François.

- Nous, les ADULTES :
Quelqu’un m’a dit que Noël est la fête religieuse qui lui donne le plus d’émotion. Peut-être parce que ce jour-là, on ressent à la fois beaucoup de tristesse et de joie.
Tristesse… les épreuves et souffrances dans notre vie personnelle, celles de nos proches, et la vie inhumaine de millions de personnes dans le monde.
Joie… joie de croire, peut-être. Surtout : joie d’aimer et d’être aimé ; être aimé tel que je suis. Une religieuse (moniale à l’abbaye de Pradines – Loire) : « Le monde a tant besoin de joie. Nous avons besoin de la joie des uns et des autres. Chacun de nous a sa part de joie personnelle qu’il apporte dans sa famille, sa communauté, son groupe de jeunes, etc… Ensemble, c’est comme un hymne à la joie familiale, communautaire, fraternelle. Veillons sur la joie des autres, notamment la joie de nos plus proches ».
Jésus, tu nous as dit, comme dans ton testament : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ais aimés, je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que vous soyez comblés de joie » (Jean 15).

Pingbacks

Les pingbacks sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.