Dernière mise à jour le .

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 1-12a

• Il y a 20 ans, un jeune de 16 ans, le frère d’une de mes filleules, est mort accidentellement en montagne avec 2 camarades du même âge.
Le jour de ses funérailles, ses amis lui ont dit : « Tu nous quittes beaucoup trop tôt, c’est pas juste. Mais ce qui fait la valeur… la beauté de ta vie, ce n’est pas sa durée, mais ce que tu as partagé avec nous et avec les autres : ta joie de vivre, ton amitié, ton désir de dépasser tes limites, ta passion pour la montagne, les nuits sous le ciel étoilé, et tant de choses ; même tes défauts ».

Sans le savoir, ces jeunes ont dit la même chose que le Pape François aux JMJ 2016 : « Ne confonds pas le bonheur avec un canapé. Ta vie vaut bien plus que cela. Jésus t’appelle à laisser, toi aussi, ton empreinte dans l’histoire, dans l’histoire des autres »

C’est ça la fête de la Toussaint : l’empreinte d’amour qu’ont laissé dans l’histoire, une multitude de personnes…

• 3 petites réflexions :
- Christian Biot qui a été prêtre dans notre paroisse : « La mort oblige chacun de nous à donner du sens à ce qui la précède ! Donner du sens à notre vie ».
- Maurice Zundel, suisse, prêtre : « La question n’est pas : « comment on vit après la mort ?» mais « comment on vit avant notre mort ? ».
- Saint Paul : « S’il me manque l’amour, je ne suis rien. L’Amour ne passera jamais ».

• Vendredi soir, à une réunion d’Action Catholique Ouvrière, un jeune adulte m’a demandé pourquoi on lit chaque année cet évangile des Béatitudes pour la Fête de la Toussaint.
Parce que : c’est un hymne à la sainteté, au bonheur d’aimer. Ces 9 paroles de bonheur sont le portrait de Jésus : sa foi, son visage, son être profond, sa relation aux autres. « Un bonheur nommé Jésus » (Eloi Leclerc, prêtre franciscain).
C’est donc un peu, beaucoup le portrait des saints connus ou anonymes, comme il y en a dans notre famille, nos proches.
Et c’est un peu, beaucoup notre portrait.

Avant d’écouter un texte actualisant les béatitudes, en silence, regardons Jésus… son portrait… Lui : le doux, le miséricordieux, le cœur pur, l’assoiffé de justice…

Pingbacks

Les pingbacks sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.