Dernière mise à jour le .

Évangile selon Saint-Jean 14, 15-21

« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » dit Jésus.
Certains d’entre vous ont peut-être vu le film : « Des hommes et des dieux ».
Il raconte la vie des moines de Tibhirine, en Algérie où ils ont été assassinés.
On voit une jeune fille algérienne, assise à côté d’un vieux moine, médecin, frère Luc.
Elle lui demande : « Comment on sait quand on est vraiment amoureux ? ».
Frère Luc :
« Il y a quelque chose en nous qui s’émeut, qui fait que le cœur bat ; la présence d’un être en nous. Ça ne s’explique pas ; mais c’est très beau ; le bonheur. »
La jeune fille :
« Et toi, tu as déjà été amoureux ? »
Frère Luc :
« Oui, plusieurs fois. Et puis, est arrivé un autre Amour, plus grand encore ; et j’ai répondu à ce grand Amour ; Jésus ; ça fait plus de 60 ans ».
Ce grand Amour a été le cœur, l’âme de la vie de frère Luc : sa prière, sa proximité avec la population algérienne et sa disponibilité à tous comme médecin.
Nous, sans ce grand Amour, Jésus, garder ses commandements peut devenir une morale sans amour.
J’ai parlé de ce moine pour amener la question de cet évangile : « aimez-vous le Christ ? »
Grand Amour de votre vie.
Pas facile de répondre et d’expliquer note fois.
Moi, c’est vers 18 ans que j’ai entendu pour moi-même la question de Jésus à Pierre : « Pierre, m’aimes-tu ? »
« Yves, Aline, Valency, Thomas, Valérie, Adeline… m’aimez-vous ? »
Comment le dire avec des mots ?
Et puis : notre foi évolue avec les années, les évènements de notre vie, nos expériences spirituelles, etc.
Mais, nous pouvons sûrement dire ce qui nous attire très profondément dans la personne de Jésus.
Peut-être, comme frère Luc, parler de la présence d’être que nous ressentons en nous… Dieu et qu’il nous aime.
« Celui qui m’aime sera aimé de mon Père »
Je connais des personnes qui ont écrit un testament en pensant à leur mort et d’autres personnes qui ont dit des choses très personnelles à leurs plus proches, avant de mourir.
Elles n’ont pas parlé de commandements ; elles ont fait des recommandations, surtout celles-ci :
« Surtout… aimez-vous, continuez à vous aimer ; restez unis ».
Aujourd’hui, nous avons entendu une partie du testament de Jésus. Ce sont ses dernières recommandations, sa dernière supplication, avec beaucoup d’émotion.
« Gardez mes commandements ; soyez-moi fidèles. Que l’Amour soit toujours premier dans notre vie ».
Mais Jésus ne nous a pas laissé orphelins. Il a prié son Père de nous donner l’Esprit Saint qui demeure en nous.
Pour cela, c’est important que nous soyons dans une communauté qui prie ensemble pour recevoir cette force du Saint Esprit. Et c’est important de prier personnellement. Prions… d’un même cœur.

Père Yves Longin

Pingbacks

Les pingbacks sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.