Dernière mise à jour le .

1ere Lettre de Saint-Pierre 2, 4-9 et Évangile de Saint-Jean 14 1-12

Je vous pose la même question qu’aux collégiens et lycéens, pour leur fête de la Foi, hier soir.
« Est-ce que vous avez une pierre à la place du cœur ? »

Alors : vous êtes d’accord pour dire que Jésus n’a pas une pierre à la place du cœur ?
Mais : Jésus est « la pierre vivante en pierre précieuse devant Dieu » nous a dit l’apôtre Pierre ; pierre précieuse sur laquelle nous pouvons construire notre vie. Bâtir notre vie sur Jésus ! Vous y repenserez ?

Vous voyez ce carton :
il représente à la fois une pierre et chacun de nous car « nous sommes des pierres vivantes » a dit l’apôtre Pierre.

Chaque pierre avec laquelle on construit une église a 6 cotés.

Un seul coté orienté vers l’intérieur de l’église : c’est notre « vie intérieure », tournée vers le Christ ; « fortifie en toi l’homme intérieur ; sois enraciné dans la foi » (St Paul).

Quand on prie, l’intérieur de nous même est tourné vers le Christ.

Pendant les vacances de Pâques, une trentaine de collégiens des anniversaires scolaires du quartier sont allés à Rome. Le Pape François leur a dit :
« Votre foi, c’est l’ancre dans le ciel.
Votre vie est ancrée en Dieu.
Agrippez-vous à Jésus : C’est la corde qui vous relie à Dieu »

« Personne ne va vers le Père sans passer par moi », nous a dit Jésus dans l’Évangile.

Chaque pierre a aussi 4 cotés qui touchent les autres pierres. On dit que le Saint-Esprit, c’est le ciment qui nous unit. « Le vivre ensemble ».

Mais, le Pape François a dit : « Attention ! Ne faites jamais de murs entre vous, avec ceux qui n’ont pas les mêmes idées que vous, la même religion, les mêmes origines, etc.
Faites plutôt des ponts ».

Les murs dans nos têtes et nos idées : ça isole, ça sépare des gens, des nations, des populations.
Cela empêche de vouloir se connaître vraiment et de se comprendre.
Avec les murs :
Fini : les dialogues, les conciliations et réconciliations.
Fini : l’espoir de fraternité et de paix à la suite de Jésus.

Faisons des ponts, y compris entre nous et même nos plus proches.

Le 6e coté de chaque pierre est orienté vers l’extérieur : c’est notre vie de tous les jours avec les autres.

Hier soir, j’ai demandé aux jeunes si leur vie quotidienne est toujours passionnante… À votre avis ?

Mais le Pape leur a dit :
« Notre Dieu n’est pas un Dieu séquestré en prison dans le ciel. Dieu est passionné par notre vie. Un passionné d’amour ».

Nous sommes à l’image et à la ressemblance de Dieu : qu’est-ce qui nous passionne dans notre vie ou avec les autres ?

A chacun de nous d’apporter sa pierre pour un monde plus humain, où il y ait moins de murs...

Père Yves Longin

Pingbacks

Les pingbacks sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.