Dernière mise à jour le .

Saint-Jean 4 5-42 Évangile de la Samaritaine

Cette rencontre entre Jésus et la Samaritaine me fait penser à plusieurs personnes.
En premier, à vous 3 : Lila, Marcelle et Maryline (c’est leur étape des « scrutins » avant leur baptême à Pâques). Nous sommes émerveillés par votre découverte du « don de dieu » : le don de la Foi ; Dieu-Amour ; un grand bonheur pour vous.
Je veux aussi vous dire MERCI parce que, comme la Samaritaine, vous nous provoquez un peu à avoir une foi plus personnelle et plus profonde : « ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons : nous-mêmes, nous l’avons entendu (entendu Jésus), et nous savons que c’est vraiment lui le sauveur du monde ».
En deuxième : Etty Hillesum, jeune juive hollandaise, morte en camp de concentration ; elle avait écrit dans un carnet « Il y a en moi un puits profond et au fond de ce puits, il y a Dieu. Mais des cailloux bouchent parfois mon puits. Alors, je dois déterrer Dieu ».
Est-ce que nous allons au fond de notre puits ? S’il le faut, enlevons les pierres pour déterrer Dieu et puisons, désaltérons-nous à la source d’eau vive de notre foi et de notre amour.
Et puis, il y a Jésus.
Jésus a eu soif, lui aussi. Soif.
Très souvent, il a prié ce psaume (62) : « Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube. Mon âme a soif de toi, mon Dieu ».
Jésus a dû souvent répéter en silence, méditer cette prière ; la faire descendre au fond de son puits.
C’est la prière du cœur dont je vous ai parlé le 1er dimanche de Carême.
« Dieu, tu es mon Dieu. Mon âme a soif de toi ».
Je finis avec 2 questions :
1. Est-ce que des personnes peuvent venir auprès de nous, auprès de notre puits pour se désaltérer un peu, goûter l’eau vive de notre présence, de notre silence et notre écoute attentive et nos paroles discrètes ?

2. Et nos relations ?
Avec Dieu et avec les autres.
Est-ce surtout un monologue avec nous-même ou bien un dialogue qui va au fond de nous, au fond de nos vies ?
Toi, Jésus, tu as soif de dialogue avec nous.

Père Yves Longin

Pingbacks

Les pingbacks sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.