Dernière mise à jour le .

Il y a des jours où tout est gris devant nos yeux et dans notre cœur.
La période du Carême est là pour nous aider à sortir de nos enfermements, de nos peurs. C’est un temps pour revenir vers Dieu, pour retrouver l’essentiel, pour choisir la vie.

Le mercredi des Cendres (mercredi 1er mars 2017) marque l’entrée dans le temps du Carême, les quarante jours de préparation à la fête de Pâques. Il est une invitation à entrer dans une attitude de « conversion », de changement de cap en s’appuyant sur la prière, le partage et le jeûne.

Pendant la célébration des cendres, le prêtre nous met des cendres sur le front ou les mains. Les cendres sont là pour nous rappeler que notre existence est fragile et les paroles qui accompagnent le geste « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » nous rappellent la précarité et la finitude de notre condition humaine.
Mais elles sont suivies de paroles qui nous disent la tendresse et la miséricorde de Dieu.
« Convertissez-vous et croyez à l’Evangile ». L’imposition des cendres nous aide donc à accepter cette fragilité humaine.

Recevoir ces cendres froides symbolise notre éloignement de la chaleur de Dieu. Mais comme le dit Enzo Bianchi « Recevoir les cendres signifie aussi prendre conscience que le feu de l’amour de Dieu consume nos péchés ».

Le retour vers Dieu passe donc par notre adhésion à la foi pascale : un jour nous serons cendre, poussière, mais destinés à la Résurrection.
Alors, pendant le Carême, revenons vers Lui !

Marie Bérénice des Rieux

Pingbacks

Les pingbacks sont fermés.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.